Colloque International de Psychomotricité 2020

1 er au 4 juillet 2020 – ISRP Paris Boulogne-Billancourt

Psychomot’ Relook ton schéma

Avancée des connaissances / Évolution des pratiques des psychomotriciens 

Un événement international unique en Psychomotricité 

La vocation de l’OIPR est de renforcer la psychomotricité en tant que discipline et profession, notamment par la formation. 

L’Université d’Été est un de ces moments forts qui permet aux psychomotricien.nes d’accéder aux connaissances les plus actuelles, appliquées en pratiques validées et recommandées.  

C’est l’occasion d’enrichir nos références pour améliorer nos interventions.  

Participer à cet évènement international, unique dans son domaine et qui rassemble plus de 150 personnes venues du monde entier, c’est également ressentir la pulsation des évolutions de l’environnement professionnel. 

Argument – Introduction

Par essence, la psychomotricité est adaptative, que ce soit pour s’ajuster à un patient, ou pour développer de nouvelles approches liées à de nouvelles pathologies. Mais dans la « société des algorithmes », la logique semble dominer, en procédures et organisations ordonnées qui guideraient nos actions, anticiperaient nos envies et répondraient à nos désirs. 

Le cerveau humain, ne fonctionne pas par algorithme. Le système nerveux associe, à partir de circuits spécialisés, les informations triées, acceptées, rejetées, grâce à l’inhibition, notamment. Compensations et récupérations, vont interagir avec anticipation et adaptation. 

C’est au niveau corporel que va se jouer et se réguler l’homéostasie indispensable à ces ajustements, par la régulation émotionnelle. C’est ainsi que les fonctions psychomotrices, lentement tissées d’émotions au fil du développement neuromoteur, rendent possibles les adaptations à une vie quotidienne de plus en plus gérée par les formules mathématiques. 

Il appartient donc à chaque psychomotricien de constamment réfléchir aux opportunités issues de ces  nouvelles technologies, d’enrichir leurs connaissances grâce aux découvertes scientifiques, notamment les perspectives ouvertes par les neurosciences, ou encore de prendre en compte l’évolution de nos modes de vie et les impacts sur le développement des pathologies ou troubles auprès de sujets sains, ou déjà porteurs de difficultés ou fragilités. 

Le monde dans lequel nous évoluons change très rapidement, engendrant une déstabilisation chez certains, mais ouvrant également bien des opportunités thérapeutiques. Inéluctablement, le champ d’exercice des psychomotriciens s’accroît au fur et à mesure de l’apparition ou du renforcement de ces troubles, et chaque professionnel doit s’assurer d’être à la hauteur des enjeux croissants de santé publique (troubles du spectre autistique, psychotraumatismes, risques psychosociaux, etc.). 

En retour, les avancées dans le domaine de l’imagerie médicale permettent de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau. Ces apports sont cruciaux pour les psychomotriciens, qui doivent ainsi s’emparer de ces nouvelles connaissances pour mieux comprendre les pathologies et les comportements des patients pour mieux adapter les projets thérapeutiques. 

L’émergence des nouvelles technologies dans le domaine de la rééducation, et de la e-santé de manière plus générale, ouvre la voie à la constitution de nouveaux outils thérapeutiques et modalités de prise en charge. 

Les psychomotriciens doivent donc non seulement être au courant de toutes ces nouveautés et évolutions, mais doivent surtout comprendre en quoi elles vont modifier leur pratique quotidienne. Il faut donc que chaque psychomotricien « Relook’ son schéma, ou plutôt ses schémas », qu’ils soient de pensée, de raisonnement, thérapeutique, etc. 

Le programme du colloque international / 38° édition de l’Université d’Été de l’OIPR se focalisera particulièrement sur quelques-uns de ces grands enjeux : les troubles neurodéveloppementaux, les psycho-traumatismes et les pathologies neurodégénératives. Tous ces facteurs de fragilité qui réduisent l’autonomie. 

La psychomotricité, thérapeutique non médicamenteuse de première intention pour les maladies de civilisation, vise à consolider les compétences à s’exprimer et à s’adapter. L’intervention du psychomotricien, averti et conscient de l’importance des équilibres émotionnels, loin de refermer dans des logiques rigides, est ouvert vers des solutions nuancées qui associe la rigueur du raisonnement logique des algorithmes à la créativité jaillissant de l’expérience du corps 

Le programme de ce colloque  apporte donc beaucoup d’éléments qui doivent  permettre d’être à la pointe des innovations internationales en psychomotricité et enrichir ainsi non seulement la compréhension du monde dans lequel nous évoluons, mais aussi nos approches  cliniques et thérapeutiques. 

Qu’est-ce que l’OIPR ?

L’Organisation Internationale de Psychomotricité et de Relaxation est née en 1979 d’une réflexion menée à l’Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice pour divulguer l’École Française de Psychomotricité. Via ses 18 Délégations Nationales elle est présente aux Amériques, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient. 

Depuis 1982, plusieurs formations ont été développées:

  • Le certificat International en Sciences et Techniques du Corps – CISTC 
  • Le Master Internacional en Psicomotricidad – MIP 
  • L’Université d’Été – UE.

Planning de la journée

A venir le programme de la journée à télécharger

Pour participer au COLLOQUE INTERNATIONAL DE PSYCHOMOTRICITÉ

Cliquer ici pour télécharger l’affiche

Cliquer ici pour télécharger la fiche d’inscription


Pour plus d’informations:

Contact UEFP

Houida SGHAIER – 01 58 17 18 63 

Monia KHALSI – 01 58 17 18 58 

Numéro d’agrément: 11 750 146 575